À la fin du premier trimestre 2021, le titre Crédit Agricole dévoilait quelques signes laissant entrevoir un rebond sain durant les prochains. Le cours de l’action franchissait à la hausse le seuil psychologique de 10,00 euros durant la première semaine de février. Puis, il suivait une tendance stable jusqu’à atteindre un pic à 13,41 euros le 12 mai 2021. Cependant, les choses se sont rapidement compliquées pour l’un des titres phares du CAC 40. Par la suite, l’action Crédit Agricole a fortement baissé depuis le 17 mai 2021 au grand dam des investisseurs. Plusieurs facteurs sont évoqués comme étant à l’origine de cette chute du titre de la banque verte.

Des perspectives économiques difficiles en 2021 pour les banques d’investissement

Le Groupe Crédit Agricole S.A est l’un des acteurs majeurs du secteur bancaire en France et en Europe. À cet effet, la banque verte possède un composant banque de financement et d’investissement (BFI) qui constitue l’une des bases de son activité. C’est pourquoi ses résultats sont directement impactés par les données économiques au niveau national et international.

À ce propos, l’année 2021 s’annonce difficile pour le secteur bancaire, en particulier pour les banques d’investissement. Ces établissements se retrouvent aujourd’hui dans l’obligation de réduire progressivement leurs effectifs en raison de l’envol du coût des impayés. Pour rappel, les revenus des 12 grandes banques d’investissement en Europe et aux États-Unis s’élevaient à 188 milliards de dollars en 2020. Ce chiffre représentait alors un bondissement de 25 % comparé à la période précédente. En ce qui concerne 2021, les banques d’investissement seront probablement confrontées à une situation compliquée. D’ailleurs, les effectifs des activités de « front office » du secteur bancaire ont déjà baissé de 5 % sur le vieux continent.

Quand bien même, cela n’expliquerait pas tout puisque le Groupe Crédit Agricole S.A s’appuie sur de bases solides. En effet, ses résultats au premier trimestre s’alignent correctement à ceux des têtes d’affiche du secteur. Les chiffres publiés sont même en légère hausse par rapport aux prévisions. Le recul du coût du risque et la performance de ses activités de marché ont été bénéfiques pour l’ensemble du groupe. À vrai dire, d’autres éléments sont venus peser dans la balance pour faire baisser le titre Crédit Agricole sur le marché.

L’action Crédit Agricole encaisse toujours les contrecoups du Covid-19

Malgré des regains d’optimisme intermittent, la crise liée à la pandémie du Covid-19 pèse toujours sur certains titres parmi lesquels figure l’action Crédit Agricole. À ce propos, les bénéfices de la banque verte au dernier trimestre 2020 ont fortement baissé selon les chiffres publiés début février ; ils s’élèvent à 124 millions d’euros. Ce chiffre correspond à un recul de 92,6 % par rapport au trimestre précédent. Le Groupe Crédit Agricole a toutefois fait l’effort de distribuer un dividende de 8 % environ pour rémunérer ses actionnaires.

Crédit Agricole demeure néanmoins la deuxième banque française cotée sur le marché. Le cours de son action oscille autour de 12,17 euros actuellement. La banque surfe toujours sur les résultats enregistrés en 2020. Pour rappel, elle a engrangé un bénéfice net en recul de 44,4 % sur l’ensemble de l’année écoulée. Il s’agit d’un montant équivalent à 2,692 milliards d’euros. D’autres chiffres publiés reflètent bien la situation du groupe ces derniers mois. Le coût du risque se chiffrait à 2,6 milliards d’euros pour un PNB en hausse de +1,7 % (≈ 20 milliards d’euros).

Concrètement, l’action CASA demeure encore fragile s’il faut se référer à ses résultats au dernier trimestre 2020 et au premier trimestre 2020. C’est pourquoi les investisseurs se montrent prudents, voire pessimistes à l’égard du titre. Donc, le biais psychologique pèse fortement sur le cours de l’action dernièrement.

Lire aussi : Quelles actions acheter en 2020 ?

Le titre CASA enregistre une baisse notable depuis mi-mai

En bourse, l’année 2021 sera probablement très compliquée pour le titre CASA. Depuis le 17 mai, l’action crédit agricole chute constamment de 13,34 euros pour tenter de se stabiliser autour de 12,20 euros. Et la baisse semble ne pas vouloir s’arrêter à ce niveau. En effet, le titre a encore enregistré une baisse sensible de 0,39 % de sa valeur lors de la séance du 24 mai à l’occasion du lundi de Pentecôte. La journée a été clôturée à 12,23 euros contre 12,28 € autres de la séance précédente. En même temps, les investisseurs en ont profité pour s’échanger 0,11 % de la capitalisation du titre. Cela équivaut à 3 206 548 actions environ.

Quoi qu’il en soit, le phénomène en présence doit être relativisé puisque les paramètres fondamentaux du titre CASA restent globalement sains. Il est donc conseillé d’appréhender la baisse actuelle comme un repli à court et moyen terme. La tendance de fond est toujours à l’optimisme. Pour illustrer cela, l’action Crédit Agricole a enregistré une hausse conséquente de 74,00 % sur une année malgré la crise sanitaire. Elle est passée de 7,03 euros en mai 2020 à 12,23 euros en mai 2021.

Elle a surperformé l’indice CAC 40 qui a enregistré une hausse de 41,16 % sur cette période coïncidant à la crise sanitaire.