L’effet de levier est l’une des nombreuses stratégies d’investissement dans l’immobilier. D’ailleurs, en tant qu’investisseur, il est nécessaire de savoir comment utiliser l’effet de levier dans les investissements immobiliers, et de savoir comment il peut jouer en votre faveur ou contre vous, pour déterminer comment obtenir le taux de rendement le plus élevé de l’argent que vous investissez. Voici donc les informations à retenir sur cette technique financière si vous voulez bien investir.

Effet de levier en immobilier : qu’est-ce que c’est ?

L’effet de levier dans l’immobilier consiste à utiliser de l’argent emprunté pour acheter un bien. Dans ce cas, vous empruntez des fonds à un prêteur pour pouvoir acheter un bien d’investissement au lieu de devoir payer vous-même la totalité du prix d’achat. La possibilité de tirer parti de votre investissement est l’une des raisons pour lesquelles l’investissement immobilier est si attrayant. Si ce concept est nouveau pour vous, approcher un conseiller en gestion de patrimoine serait une bonne idée.

Comment fonctionne l’effet de levier en immobilier ?

L’idée derrière l’effet de levier dans l’immobilier est de pouvoir augmenter vos rendements en utilisant d’abord l’argent d’autres personnes, et de ne pas avoir à mettre autant de votre propre capital dans l’achat d’une propriété.

L’effet de levier permet donc à un investisseur immobilier : soit d’acheter un bien dont le coût est supérieur au montant dont il dispose, soit de répartir son argent sur plusieurs biens. Pour tirer parti d’un investissement immobilier, vous avez la possibilité de demander un prêt auprès :

  • de la banque,
  • d’un organisme de crédit,
  • d’une société financière privée,
  • d’un proche.

Avant d’accepter, le prêteur examinera la valeur du bien que vous souhaitez acheter, le revenu qu’il est censé générer et votre crédit personnel. Il évaluera quel taux d’intérêt et quelles conditions, il sera en mesure de vous offrir. Il déterminera également la part du prix d’achat qu’il est prêt à financer et celle que vous devrez payer vous-même.

Donc, par exemple si vous achetez une propriété d’un million d’euros et que le prêteur dit qu’il vous prêtera 75 %, il vous prêtera 750 000 euros et vous devrez payer les 250 000 euros supplémentaires avec vos propres fonds.

effet levier immobilier

Les avantages de l’effet de levier en immobilier

L’effet de levier apporte deux grands avantages principaux aux investisseurs immobiliers : des rendements plus élevés, un capital initial moindre et même le coût du crédit assez abordable.

Notez que l’effet de levier améliore les rendements en espèces dans de nombreuses situations immobilières, ce qui permet d’avoir plus d’argent dans votre portefeuille. Par exemple, si vous disposez de 10 000 euros et que vous trouvez un bien d’investissement d’une valeur de 100 000 EUR qui vous rapporte 10 %, sans effet de levier, vous recevrez 1 000 EUR à la fin de la première année. Avec une mise de fonds de 25 % (25 000 EUR) sur un achat avec effet de levier du même bien de 100 000 EUR, vous recevrez 2 500 EUR à la fin de la première année, soit une augmentation de 50 % de votre rendement.

Le fait que le capital initial soit moindre offre la possibilité de changer d’échelle. Concrètement, l’effet de levier vous permet d’acheter plus avec moins d’argent de votre poche. Avec des sources de revenus suffisantes et des antécédents de crédit bien établis, l’effet de levier sur les achats immobiliers est beaucoup plus facile que ce que beaucoup de gens pensent. De plus, cela vous permet d’augmenter votre portefeuille immobilier sans mettre une pression énorme sur vos finances personnelles.

Comment calcule-t-on l’effet de levier en immobilier ?

Il existe plusieurs formules pour calculer l’effet de levier en immobilier, mais la plus populaire est :

Effet de levier = (résultat d’exploitation – impôt – dettes financières) / capitaux propres

En outre, gardez en tête que lorsqu’on utilise des capitaux empruntés pour acheter un bien immobilier, le prêteur a un privilège sur le bien immobilier financé par emprunt. Ce privilège est généralement désigné par le terme « hypothèque » ou « acte de fiducie ».

Donc, si vous ne remboursez pas le prêt, le prêteur peut saisir votre bien et vous pouvez perdre la totalité de votre investissement. Dans de nombreux cas, il peut même vous réclamer personnellement l’argent qui lui est encore dû après la vente du bien…

Comprendre le pouvoir de l’effet de levier et comment l’utiliser dans l’immobilier n’est pas réservé aux investisseurs chevronnés. En effet, tirer parti de l’effet de levier de l’immobilier en finançant un bien peut être une stratégie d’investissement judicieuse. D’ailleurs, conserver à long terme votre bien immobilier à effet de levier peut non seulement produire d’excellents rendements, mais aussi des flux de trésorerie mensuels.